La Route du Charbon

Le sud de la commune de Teillé est traversé par une veine de charbon qui s’étend de Nort-sur-Erdre jusqu’à Doué-la-Fontaine en Maine-et-Loire. La mine était comprise dans la concession de Mouzeil-Montrelais accordée en 1807. Dès 1831 des premières recherches furent entreprises et débouchèrent sur l’ouverture de plusieurs puits entre la Guibretière et la Bouillère. Le charbon servait principalement pour l’alimentation des fours à chaux de Copechoux. Après une interruption et suite à la pénurie de charbon, la mine rouvrit en 1918. Le puits descendait jusqu’à 100 mètres de profondeur et une machine à vapeur fut installée pour remonter le charbon. La cheminée, toujours visible est l’un des derniers vestiges de cette époque. La mine fut fermée en 1921. En 1940, la mine rouvrit pour faire face à une nouvelle pénurie de charbon et occupa un maximum de 70 ouvriers. Elle fut fermée définitivement en 1949. Afin de préserver la mémoire et le patrimoine, l’ARRA (Association de Recherches sur la Région d’Ancenis) a œuvré pour la mise en place de la route du charbon qui a vu le jour en 2006.